Ce que je dois faire


Dans tous les cas, restez à l’écoute des consignes données par les autorités, à la radio,

à la télévision et les comptes Twitter et Facebook officiels des autorités locales


Avant l'inondation, pendant l'alerte

Je ferme les portes et les fenêtres pour minimiser les entrées d’eau. Si j’ai des volets électriques, je les laisse ouverts : une panne pourrait m’empêcher de sortir de l’habitation en cas d’urgence

J’installe mes batardeaux si j’en ai (barrières anti-inondation se mettant sur les ouvertures du bâtiment)

Je prépare mon kit d'urgence à emmener avec moi


Si j’ai le temps, je mets à l’abri les produits sensibles (médicaments, produits chimiques…) afin d’éviter toute contamination ou pollution

Je préviens la mairie si des personnes âgées ou handicapées sont présentes dans mon entourage. Elle saura faire le nécessaire pour les protéger au mieux

Je coupe les réseaux de gaz et d’électricité sauf s’il y a de l’eau à proximité du compteur électrique

J’évacue mon habitation si cela est possible (pas d’eau autour de la maison). Je respecte les consignes de la mairie et des forces de l’ordre et de la mairie

Pendant l'inondation si je n'ai pas eu le temps d'évacuer

Je reste à l’intérieur. Je monte me mettre à l’abri dans les étages. Je n’évacue les lieux qu’en cas de grand danger ou à la demande des secours

Je laisse les lignes téléphoniques libres pour les secours. Je ne téléphone qu’en cas d’urgence

Après l'inondation, si mon logement a été impacté

Si j’ai dû évacuer mon habitation, je m’informe auprès de ma mairie pour connaître la marche à suivre concernant le possible retour dans mon logement

Je fais rapidement une déclaration de catastrophe naturelle et je contacte mon assureur. Je prends des photographies de mes biens en l’état avant de commencer tout travail de nettoyage pour apporter la preuve des dommages

Avant d’occuper à nouveau les lieux, je prévois la réalisation d’un diagnostic de sécurité de l’habitat. Ce diagnostic porte sur les risques d’effondrement de certaines parties imbibées d’eau (plafond, murs…), les risques d’incendie ou d’électrocution liés aux dommages sur les installations électriques et les risques de pollution liés notamment aux dysfonctionnements des systèmes d’assainissement et à la présence de substances toxiques

Avant de remettre le courant et/ou le gaz dans un logement qui a été inondé, un professionnel vérifiera les installations électriques et gaz. Je m’informe auprès de ma mairie pour savoir si l’eau est potable

Une inondation est toujours difficile à vivre. Si vous vous sentez affecté, parlez-en à votre mairie